Publié dans book review

Book review : Calendar Girl Janvier & Février 🏄🏼📷

calendar girl audrey carlin janvier
Auteur
 : Audrey Carlan

Genre : Romance érotique

Édition : Hugo Romance (Collection New Romance)

Nombre de pages : 153

Prix : 9,95€


Synopsis :

« Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte 1 million de $ qu’il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l’expédie dans le coma. Mia doit assumer la dette de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort.

Elle deviendra escort. Un contrat mensuel de 100 000 $.
12 hommes, 12 villes, 12 rencontres, 12 livres… des scénarios qui se croisent, se recroisent et se décroisent. »

Première chose méga importante à savoir : j’adore le concept !!!!!!!!!!!!!

Un mois, un livre, un homme, une histoire ! Mais c’est génial ! Franchement il faut avouer qu’on aurait lu ces livres dans un tout autre contexte, ça aurait été une banale histoire érotique de plus depuis Cinquante nuances !

Mais là où l’auteur est super forte, c’est que ces histoires sont claires, succinctes et elle créer chez nous un besoin de vouloir lire la suite ! On veut savoir, qui sera le prochain ? Comment sera-t’il ? Mieux qu’un tel ? Trop de questions explosent dans notre tête !

Et surtout ! … avec qui finira-t’elle ? Parce-que ça ! C’est genre obligé non ? Je ne peux évidemment pas donner mon avis car je n’ai lu que deux tomes mais peut-être arrivé en juillet, j’aurais déjà un préféré !


Bon et sinon ce mois de Janvier ?

Et bin joli départ !

Je suis fan du personnage de Mia, indépendante, forte et sexy ! Malgré tout ce qu’il lui arrive, elle avance et prend sur elle. Et lorsqu’elle décide de travailler pour Tante Millie, elle ne se laisse pas non plus démonter.

J’ai adoré voir qu’elle était le genre de fille à rouler sur une bécane, avec un t-shirt Radiohead, elle est loin d’être une princesse même si elle aime autant les robes et les talons vertigineux. De ce côté je me retrouve un peu en elle, et en plus, c’est une brune !

En ce qui concerne son premier « contrat« , on fait la rencontre de Wes troisième du nom. C’est juste le cliché type du mec parfait et pourtant on adore toutes ! C’est presque ridicule à avouer mais je m’y suis attaché autant que Mia mais n’ai pas pleuré lors de lors adieu.

J’ai par contre était émue par le porte-clé … (d’où le dessin sur le poignet ❤ )

capture-decran-2017-03-01-a-16-46-52

Instagram : bibliarium_dalice

 


calendar-girl_fevrier_audrey-carlan_hugo-romance

 

Auteur : Audrey Carlan

Genre : Romance érotique

Édition : Hugo Romance (Collection New Romance)

Nombre de pages : 152

Prix : 9,95€


Synopsis :

« Mia se rend à Seattle où elle sera la muse d’un célèbre peintre français. L’amour sur toile, tel est le titre de l’œuvre du bel artiste avec lequel elle va partager ce mois qui sera riche en émotions. Il faut dire qu’Alec est surprenant dans son travail et qu’il a cette manie si sexy d’utiliser des expressions françaises lorsqu’il s’adresse à Mia. »

Et j’ai tout de suite enchainé avec ce deuxième tome (que ma maman m’a offert) et j’étais très heureuse de voir quel genre d’homme allait-elle rencontrer à présent !

Savoir qu’Audrey Carlan en à imaginer 12 différents, c’est juste trop bien mais j’espère que ça sera pas trop cliché au fil du temps, car cette fois-ci nous avons le cliché du Frenchie.

Je m’explique : Mia quitte Los Angeles et Wes Channing pour rencontrer Alec Dubois à Seattle. Il est artiste français et photographie et peint que des nus. Oui voilà, dit comme ça c’est suspect.

Je ne veux pas trop en dire, mais c’est pour cela que Mia à été engagé, pour être la muse d’Alec. Et comme on peut s’en douter, une nouvelle histoire amour débute mais celle-ci est différent de celle de Wes, elle possède une autre forme.

Dans ce tome, Mia apprend également à s’aimer et se découvrir en tant que femme et c’est une jolie façon de vivre cette nouvelle vie. On est déjà persuadé qu’à la fin des douze mois, elle sortira grandie de cette expérience, mais de suivre son histoire continuellement laisse un peu à réfléchir (pas trop quand même, ça reste cul-cul hein).

Pour ma part j’ai moins aimer la relation avec Alec, car c’est un personnage que je n’aurais pas supporté je crois mais la plume d’Audrey m’a quand même mise d’accord.

Et pourtant vous savez quoi ? J’ai une petite larme pour celui-ci … à cause du « Adieu Amour« .

capture-decran-2017-03-01-a-16-46-43
Instagram : bibliarium_dalice

 


Note T1: 3-tres-bonne

 

Note T2 :4-agreable

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s